• Prix (7)
  • Fiche technique
  • Origines géographiques : Sud de l'Europe.
    Dimensions adultes : Hauteur jusqu'à 20 mètres, largeur jusqu'à 8 mètres.
    Feuillage : Caduc, vert foncé, or en automne.
    Type de sol : Tous.
    Climat : Rustique jusqu'a -20°C.
    Exposition : Pleine lumière.


    Propriétés et emplois:
    Le cormier fleurit de mai à juin. Ses fleurs blanches sont regroupées en corymbes. Elles donnent ensuite des fruits originaux en forme de petites poires rouge vert. Les cormes sont comestibles lorsqu'elles sont blettes. Les gourmands planteront évidemment un cormier dans leur verger. Le feuillage de cet arbre prend une très belle coloration or à l'automne. On le plantera en isolé ou en groupe mais également en mélange dans une haie champêtre. Son bois dur rouge brunâtre satiné homogène extrêmement dur est très recherché pour la fabrication d'outils et d'armes ainsi que pour la gravure sur bois.

    Plantez maintenant: Le circuit le plus court reste celui de votre jardin à votre assiette !


    Boiser, Reboiser en Cormier, Sorbus domestica - Guide du sylviculteur

    1) Le Cormier (Sorbus domestica) est il adapté à mon terrain ?
    Le Cormier est une espèce héliophile, plus ou moins thermophile, intolérante à la concurrence, qui a besoin d’être favorisée pour se développer en condition forestière. Il a besoin d’au moins 600 mm d’eau, bien répartis sur toute l’année, et supporte les sécheresses estivales si les réserves en eau du sol sont suffisantes. De plus, il résiste bien aux grands froids et aux gelées tardives. Le Cormier est extrêmement plastique vis-à-vis des sols. Néanmoins, il ne supporte pas l’hydromorphie même temporaire du sol.

    2) Quelle densité de plantation pour ma parcelle de Cormier (Sorbus domestica) ?
    La densité de plantation est le nombre de plants plantés à l'hectare. Il s'agit ici de déterminer le nombre initial de jeunes plants destinés à peupler la parcelle et de choisir leur répartition dans l'espace.
    La densité de plantation se définit par l'espacement entre les lignes et l'espacement entre plants sur une même ligne.
    C'est une des bases de l'itinéraire sylvicole, qui doit mener à un peuplement final de qualité et à la réalisation des objectifs fixés par l'exploitant forestier.
    Conseil : Lorsque l'on choisit sa densité, pensons déjà à la largeur de l'outil qui permettra les entretiens des interlignes. L'écartement entre les lignes de plantation devra permettre le passage d'un outil d'entretien tracté.
    Exemples de répartition spatiale des plants:
         - Il n’existe que trop peu de plantations de cormier pour définir une densité standard. Celui-ci étant le plus souvent utilisé comme essence d’enrichissement de la parcelle.

    3) Quel travail du sol pour planter le Cormier (Sorbus domestica) ?
    En sylviculture, le travail du sol est une des clés de la réussite de la plantation. Le système racinaire de l'arbre doit pouvoir coloniser rapidement le sol où il est planté.
    Qu'il soit mécanique ou manuel, nous préconisons un travail du sol profond pour une plantation optimale.
    Plus d'information : Guide Réussir la plantation Forestière du Ministère de l'Agriculture

    4) Comment planter le Cormier (Sorbus domestica) ?
    a- Réception, stockage et préparation des plants avant plantation
         - A la réception disposer les caisses les unes contre les autres, sur un sol plat de façon à ce qu'il n'y ait pas de circulation d'air sous celles ci,
         - Choisir un endroit ombragé et abrité des vents ;
         - Veiller à maintenir l'humidité des plants des caisses situées en bordure,
         - Prévoir la possibilité d'arrosage si la plantation est différée ou si les plants le nécessitent,
         - En cas de gel ne pas manipuler les plants et si celui-ci devait durer plusieurs jours, prévoir le paillage des bordures.
    b- Plantation
    Nos équipes de planteurs professionnels utilisent la canne à planter pour mettre en place les jeunes plants en motte. Cet outil, léger et ergonomique permet la réalisation de travaux de plantation de qualité. Le travail est plus rapide.
    Il est aussi possible de réaliser sa plantation de manière traditionnelle avec une pioche ou une bêche.
    Dans tous les cas, il faudra :
         - Faire un trou un peu plus grand que la motte ;
         - bien positionner celle-ci dans le trou ;
         - la recouvrir entièrement ;
    Enfin le planteur tassera la terre délicatement avec son pied. Il est proscrit d'appuyer fort ou encore de donner un coup de talon au risque d'écraser la motte et de déformer le système racinaire.
    Vidéo Plantation à la canne à planter
    Achat Canne à planter

    5) Comment limiter les mauvaises herbes sur ma plantation de Cormier (Sorbus domestica) ?
    Durant les premières années, il est essentiel d'éliminer la végétation adventice. Non maîtrisée, elle va concurrencer votre plantation et priver les jeunes arbres des besoins nécessaires à leur croissance (eau, lumière et éléments nutritifs). Il faut donc éliminer mécaniquement cette concurrence, le temps pour les jeunes arbres d'être suffisamment grands pour la dominer.
    Deux types d'opérations sont envisageables après plantation:
         Opérations de dégagement manuel autour des plants
    Il s'agit en fait d'opérations souvent effectuées à la débroussailleuse thermique portative ou au croissant, consistant à dégager les plants sur la ligne de plantation ou aux abords immédiats des plants.
         Opérations de dégagement mécanique de l'interligne
    Ces opérations s'effectuent à l'aide de broyeurs à axe vertical ou horizontal, d'outils divers (girobroyeur, épareuse, ...) montés sur (mini) pelles ou tracteurs. En conséquence, elles ne peuvent guère être réalisées en dehors des interlignes d'un peuplement (semis ou plantation).

    6) Comment protéger de la faune sauvage mes plants de Cormier (Sorbus domestica) ?
    Cette nécessité de protection des plants s'applique à tout reboisement dès lors que la densité en cervidés notamment (chevreuil et cerf en particulier) risque d'induire des dégâts notables par abroutissement des plants ou par frottis des tiges.
    Parfois la mise en place d'une protection des plants peut également être rendue nécessaire dès lors que les populations de rongeurs (lapins, lièvres, ragondins, campagnols…) sont localement importantes.
    3 types de protections sont possibles :
         - Protections mécaniques individuelles (gaines et filets de dissuasion, tubes photodégradables,...);
         - Protection par engrillagement total de la parcelle ;
         - Protections par application d'un répulsif sur chaque plant ou sur les pourtours de la parcelle.
    Catalogues Protections Gibier
  • Photos (7)
  • Cormier
    Cormier
    Auteur: Rainer Lippert
    Date: 15/10/2011
    Licence
    Cormier
    Cormier
    Burgenland, Autriche
    Auteur: Haeferl
    Date: 31/05/2014
    Licence
    Cormier
    Cormier
    Auteur: Vasile Cotovanu
    Date: 10/06/2009
    Licence
    Cormier
    Cormier
    Jardin botanique de Berlin
    Auteur: BotBln
    Date: 07/09/2006
    Licence
    Cormier
    Cormier
    Burgenland, Autriche
    Auteur: Haeferl
    Date: 31/05/2014
    Licence
    Cormier
    Cormier
    Auteur: Rainer Lippert
    Date: 02/07/2011
    Licence
    Cormier
    Cormier
    Plant en pot de 1,3 litre - Hauteur du plant: 50/70 cm.
    Auteur: Planfor
    © Copyright
  • Avis (2)
  • 12/09/2010    MON épouse m'a fait découvrir un cormier il se touve à AIGREFEUILLE D AUNIS au lieu dit "LA PLANTERIE" IL est agé de plus de 100 ans
  • 04/10/2009    en voix d'extinction,la corme est tres bonne,c'est l'une des rare espèces fruitière native d'Europe.sont bois est excellent en ébénisterie,son ombre est tres légère se qui permet à bp d'arbres/arbustes de croitre sous lui.


Mon Compte
Panier 
0