• Fiche détaillée
  • Le long du littoral, les conditions sont très particulières, mais elles n'ont pas que des inconvénients, loin de là ! Tirez parti de la situation pour vous faciliter le jardin et le rendre plus beau.

    Les particularités
    Le facteur qui influence le plus les jardins de bord de mer est bien sûr le vent, qui vient régulièrement en direction de la mer mais fait aussi beaucoup de dégât lorsqu'il souffle dans l'autre sens, en prenant les végétaux à rebours. Les embruns, chargés en sel, font également craindre des brûlures sur les feuilles, et ce jusqu'à parfois 2 km à l'intérieur des terres. Le sol, près de la mer, peut être très sableux, ce qui pose des soucis sur le plan nutritif et en été car il s'assèche en profondeur.
    Ces inconvénients sont largement compensés par le climat du bord de mer, plus clément qu'à l'intérieur des terres. Les hivers y sont doux et humides, alors que les étés sont frais mais moins chauds qu'ailleurs. Les plantes connaissent donc une plus longue saison de croissance et le risque de soif estivale est moins important (mais il existe quand même !). Vous pouvez y cultiver des plantes peu résistantes au froid ou exigeant plus d'humidité en été. En revanche, évitez les plantes à feuilles fines ou très découpées, qui sont plus volontiers abîmées par le vent que les autres. Les érables du Japon souffrent beaucoup sur le littoral.

    Que choisir ?
    Les plantes supportant les embruns se trouvent surtout chez les arbustes à feuilles coriaces : grisélinias, oléarias, chalefs (Eleagnus), lin de Nouvelle-Zélande (Phormium), Pittosporum, chêne vert... Les arbustes poussant naturellement au bord de la mer conviennent très bien : tamaris, argousier (Hippophae rhamnoides)... Plantez-les dans les zones les plus exposées, et installez derrière les arbustes plus fragiles, comme les camélias d'automne, camélias de printemps, les hortensias, les céanothes et les véroniques arbustives (Hebe) qui se plaisent à merveille en bord de mer. N'oubliez pas non plus les autres plantes très décoratives qui ne seraient pas rustiques à l'intérieur des terres : anthémis, arctotis, callistémons, fuchsias à grosses fleurs, liseron arbustif (Convolvulus cneorum), hélichrysums, etc.

    De bons réflexes
    Si votre jardin est très exposé au vent, il vaut mieux commencer par planter des haies et leur laisser le temps de pousser pendant au moins trois ans. A l'abri de cet écran, vous pourrez alors installer des végétaux plus sensibles au vent, sans craindre les embruns. Vous pourrez aussi planter des arbustes devenant encore plus hauts, qui protègeront davantage le jardin.

    A savoir
    N'installez pas de végétaux pouvant se ressemer dans les dunes, un milieu très fragile. La griffe-de-sorcière (Carpobrotus), le rosier rugueux (Rosa rugosa) et le séneçon en arbre (Baccharis halimifolia) sont trois plantes à éviter absolument si vous habitez à moins de 5 km de la mer.
  • Photos (2)
  • Que planter en bordure de mer ?
    Que planter en bordure de mer ?
    Le long du littoral, les conditions sont très particulières, mais elles n'ont pas que des inconvénients, loin de là ! Tirez parti de la situation pour vous faciliter le jardin et le rendre plus beau.
    Auteur: Jean-Michel Groult
    Copyright
    Que planter en bordure de mer ?
    Que planter en bordure de mer ?
    Que choisir ?
    Auteur: Jean-Michel Groult
    Copyright