• Fiche détaillée
  • Cultiver un jardin en altitude demande de bien choisir ses végétaux, compte tenu des conditions climatiques particulières. Les plantes vous le rendront au centuple !

    Les particularités
    On parle de climat de montagne à partir de 600 m d'altitude environ. Lorsque le terrain est exposé au Nord, les conditions de montagne se rencontrent à partir de 500 m. Mais sur les reliefs exposés au Sud, il faut parfois atteindre 800 m pour retrouver ces conditions. L'exposition joue un rôle déterminant dans le choix des végétaux. L'hiver y est long et neigeux, ce qui convient à de nombreuses plantes, puisque la couche de poudreuse protège ce qui est en repos en dessous. Il n'est pas rare de subir des gelées précoces (parfois dès le mois de septembre) ou des gelées tardives. Les étés sont pourtant chauds, plus ou moins secs selon le massif montagneux. Les précipitations sont plus abondantes qu'en plaine : les plantes de montagne sont souvent de vraies soiffardes ! Par ailleurs, la terre des jardins de montagne est souvent de bonne qualité. Vérifiez le pH, car elle peut être aussi bien acide qu'alcaline.
    Dans ces conditions, vous devrez privilégier les plantes dont le cycle de croissance s'arrête nettement en hiver. Tout ce qui craint les gelées tardives doit être évité sous peine de souffrir à chaque printemps.

    Que choisir ?
    Bien que les conditions puissent être rigoureuses, le choix est vaste. En plantes vivaces, les plus solides sont entre autres les ancolies, les asters, le bleuet vivace (Centaurea montana) les campanules et les potentilles. Côté arbustes, faites votre choix parmi les nombreuses espèces à baies, comme les houx (en particulier le houx du Michigan, qui perd ses feuilles en hiver mais très décoratif en fruits), les sureaux, les cornouillers, les épines-vinette (Berberis), les cotoneasters, la viorne boule-de-neige, les sorbiers...
    Si vous voulez planter des arbres, misez sur les essences locales comme les noisetiers, les hêtres et les bouleaux, qui sont les mieux adaptés à l'altitude. Le noyer, en revanche, ne donne pas de bons résultats au-dessus de 800 m. Et bien entendu, n'oubliez pas les conifères, dont la palette est très intéressante. Attention cependant : tous ne sont pas rustiques en montagne.

    De bons réflexes
    Si le sol est rocheux, prenez la peine d'aménager une large fosse de plantation, en retirant les cailloux du sous-sol, sur 50 cm au moins de profondeur. Quelle que soit la pente, on plante toujours un arbuste le tronc à la verticale, et jamais penché dans un sens ou un autre.

    A savoir
    Quelques potagères sont originaires de montagne et s'y plaisent particulièrement, comme le chénopode bon-henri et la ciboulette. Pourquoi ne pas utiliser cette dernière comme plante ornementale, puisqu'elle fleurit deux fois dans l'année ?
  • Photos (1)
  • Que planter en montagne ?
    Que planter en montagne ?
    Cultiver un jardin en altitude demande de bien choisir ses végétaux, compte tenu des conditions climatiques particulières. Les plantes vous le rendront au centuple !
    Auteur: Jean-Michel Groult
    Copyright